Connexion | Créer un compte
Vitaa - Promets moi

Titre diffusé

Vitaa
Promets moi

Assises des Ardennes : Les expertises médicales, psychologiques et psychiatriques au cœur du deuxième jour de procès de Sébastien Adam

21/06/2024 - 06:20 - Rédigé par Candide Blomme

Assises des Ardennes : Les expertises médicales, psychologiques et psychiatriques au cœur du deuxième jour de procès de Sébastien Adam

Ce jeudi se déroulait, devant la Cour d'Assises des Ardennes, le deuxième jour du procès de Sébastien Adam pour, notamment, empoisonnement et viol sur conjoint.


La matinée était réservée aux expertises médicales de la victime lors de son hospitalisation, le 18 avril 2021, après l'ingestion de 8 grammes de Doliprane. Le médecin hospitalier du service de gastro-entérologie qui l'a suivi a pu expliquer la gravité de l'état de santé de la victime, Eléna. Au moment de sa prise en charge, si les symptômes apparents sont plus légers, son foie est fortement endommagé, au point que le centre de transplantation sera contacté et une greffe de foie envisagée. Mais, le foie étant un organe qui se régénère, le foie de la victime a « récupéré » après la prise d'antidote.

Les expertises ont permis de démontrer, et notamment celle du médecin légiste, que la gravité de l'état de santé de la victime ne pouvait être dû qu'à un surdosage de paracétamol le jour des faits, et non par une prise régulière, quotidienne, même sur un temps long.

Quant à l'examen gynécologique, qui n'a rien révélé, il ne peut prouver qu'il n'y a pas eu viol.


Les experts psychologues et psychiatres qui ont été amenés a rencontrer l'accusé présumé, comme la victime, font état d'un rapport de domination dans le couple. Sébastien Adam souffrirait « d'une faille narcissique pouvant amener à une rage narcissique lorsque son estime de soi est mise à mal, d'où le passage à l'acte. Il ne souffre cependant d'aucune pathologie psychiatrique. Quant à sa dangerosité, le « risque de récidive est possible dans la sphère du couple, mais modéré ». L'expert psychologue rapportait également le manque de remise en question et d'empathie de l'accusé présumé.


La victime, elle, libérée de la coupe de son ex-conjoint, réapprend à vivre et commence à se reconstruire, comme l'explique son avocate, Maître Armelle Cherrih


Ce vendredi matin, place aux réquisitions du ministère public et à la plaidoirie de la défense. Verdict attendu en fin d'après-midi. Rappelons que Sébastien Adam encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Une interview est disponible pour cet article

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte