Connexion | Créer un compte
Loreen - Is it love

Titre diffusé

Loreen
Is it love

« Le Conseil départemental n’est pas responsable de la mauvaise gestion de l’Adapah » le président Noel Bourgeois

10/05/2023 - 16:39 - Rédigé par René Ait Braham

« Le Conseil départemental n’est pas responsable de la mauvaise gestion de l’Adapah »  le président Noel Bourgeois

Les 480 salariés de l’Adapah ne sont toujours pas fixés sur leur sort. L’association est en procédure de redressement judiciaire depuis le mois de janvier , le tribunal a décidé ce mercredi de ne pas statuer décidant de renvoyer sa décision au 14 juin prochain.

L’Adapah en zone de turbulences depuis des mois accuserait un passif avoisinant les 2 millions d’euros . Un placement en redressement judicaire en raison de « graves manquements constatés dans la gestion de l’association » indique le CD08. « Force est de constater, dans un contexte d’une nouvelle baisse d’activité , que les propositions de redressement ne permettent pas de garantir la pérennité de l’association ».

Au terme des différents échanges avec l’administrateur judicaire, aucun plan de redressement réaliste n’a donc été proposé.

Considérant la dégradation de la situation financière le département s’est refusé à répondre aux demandes de financements sollicités à hauteur de 12,1 millions d’euros.

L’administrateur judicaire indiquait que dans l’hypothèse ou le département ne mobiliserait pas les financements il engagerait sans délai la recherche d’un repreneur. Le lancement d’un appel d’offres était officiellement lancé dès le 18 avril.

De son côté le département a décidé de mettre en place un dispositif de coordination et d’accompagnement afin d’apporter aux bénéficiaires une information claire et transparente sur les perspectives ainsi que garantir une « prise en charge individuelle et sans rupture des 2500 personnes âgées et handicapées  suivies au quotidien » .

Les précisions du président Bourgeois au micro de Radio 8

« une attention particulière sera portée sur la situation des salariés » insiste le CD08. "Aujourd'hui les dettes de l'Adapah sont de 2 millions d'euros auxquelles il faut ajouter le déficit de l'exercice 2022 également de 2 millions" 

Le temps est compté. La décision du tribunal judicaire , reprise ou liquidation en cas d’absence de repreneur , devrait être connue en juin prochain !


Une interview est disponible pour cet article

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte