Connexion | Créer un compte
RADIO 8 - Toujours plus de Hits

Titre diffusé

RADIO 8
Toujours plus de Hits

« La procédure a été respectée dans l’accueil des internes du lycée de Bazeilles » indique l’hôpital Manchester !

15/10/2020 14:34

Le 7 octobre dernier 8 internes du lycée des métiers de Bazeilles étaient victimes de démangeaisons et douleurs abdominales. Les secours dépêchés sur les lieux avaient finalement transféré les adolescents à la pédiatrie de l’hôpital Manchester. Une information confirmée alors dans la journée par les services de l’ Education nationale.

Selon l’IA Dasen Jean Roger Ribaud « huit élèves internes du lycée de Bazeilles ont été pris de démangeaisons, vomissements et légères douleurs abdominales ce mercredi 7 octobre au soir. Le proviseur a contacté les services de secours qui ont pris en charge huit élèves et un adulte ( une surveillante) et les ont orientés, par mesure de sécurité, vers l’hôpital Manchester de Charleville-Mézières. Et d’ajouter « des contrôles de santé ont été opérés cette nuit et, au regard de l’absence de symptômes inquiétants, les élèves ont pu réintégrer leur famille. »

Des élèves relâchés en pleine nuit par les services de l’hôpital. Une situation qu’avait dénoncé certains parents aux médias.

Plus d’une semaine après les faits , plusieurs médecins tenaient une conférence de presse pour faire toute la lumière sur les faits et donner leur version . Autour de la table le chef du service Pédiatrie le DR Seys , le Directeur des affaires médicales M Santangelo et Mme Lambert directrice des relations avec les usagers .

Le Dr Elsa Seys s’explique au micro de Radio 8 sur le déroulé de la soirée et sur la prise en charge des adolescents à leur arrivée à l’hôpital

Une sortie validée quelques heures plus tard par le pédiatre de garde. 7 des 8 enfants ont pu rejoindre un proche. Le 8é une adolescente de 15 ans est reparti avec une amie. « Un cas non conventionnel où l’enfant est reparti avec la mère d’une amie. Nous avons pris les pièces d’identités de ces personnes ainsi que leurs numéros de téléphone afin de baliser la prise en charge » insistait le Dr Seys.


Une interview est disponible pour cet article


Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter ou Créer un compte