Connexion | Créer un compte

Malgré la mobilisation du Barreau des Ardennes contre la réforme des retraites, le procès de Xavier Gougelet devant la Cour d'Assises des Ardennes aura lieu

13/01/2020 22:27

Cour d'assises 6

Ce lundi s'ouvrait le procès de Xavier Gougelet, 37 ans, jugé devant la Cour d'Assises des Ardennes pour l'assassinat d'un père de famille à Lumes le 12 avril 2016, ainsi que pour tentative d'assassinat sur son ex-compagne, conjointe de la victime, et leurs deux enfants âgés de 1 et 2 ans au moment des faits. Un crime prémédité et annoncé par l'accusé présumé, guidé par la jalousie.

La victime, Mickaël Labonne avait le 12 avril 2016, subit les pires blessures en voulant protéger sa femme et ses enfants. Il était finalement décédé suite à de multiples hémorragies, dues à une quarantaine de lésions infligées par l'accusé à l'aide de couteaux, d'une scie, d'un sécateur et d'un marteau.

Un procès menacé cependant par la mobilisation des avocats contre la réforme des retraites : environ 35 avocats du Barreau des Ardennes ont en effet envahi la salle d'audience, demandant le renvoi du dossier, par l'intermédiaire de Maître Ahmed Harir et Maître Pierre Blocquaux, avocats des parties civiles.

Face à eux, les avocates de la Défense, bien que solidaires du mouvement depuis le 6 janvier dernier, demandaient cette fois à ce que ce procès ait lieu, leur client étant en détention provisoire depuis 3 ans et 9 mois et le procès ayant déjà été renvoyé une fois, à leur demande.

En effet, en justice, selon l'article 6 alinéa 1 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme, « toute personne a droit à ce que sa cause soit entendue dans un délai raisonnable par un tribunal indépendant et impartial qui décidera du bien-fondé de l’accusation pénale dirigée contre elle », une manière de veiller « à ce que la justice ne soit pas rendue avec des retards propres à en compromettre l’efficacité et la crédibilité »


Mais il existe aussi un délai en terme de détention provisoire. Le Procureur de la République, Laurent de Caigny, revient sur les raisons sur lesquelles s'est appuyée la Cour d'Assises pour rejeter cette nouvelle demande de renvoi


Xavier Gougelet sera donc bien jugé. Rappelons qu'il encourt, pour ses crimes, la prison à perpétuité. Verdict vendredi.

Une interview est disponible pour cet article


Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte