Connexion | Créer un compte

Le Lieutenant-Colonel Eric Delhomme condamné pour harcèlement moral sur deux pompiers

13/01/2020 21:38

delhomme

Le Lieutenant-Colonel Eric Delhomme, chef de corps à Chooz et à Vireux-Molhain, comparaissait le 9 décembre dernier devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières pour harcèlement moral sur au moins 4 pompiers, entre 2013 et 2018.


Durant l'audience, les 4 pompiers victimes avaient fait état des différentes brimades, toujours publiques, du lieutenant colonel à leur encontre : « le bon à rien, l'autre abruti, le suicidaire, ils ont 3 neurones pour 6 », la liste est longue.

Dans cette affaire, Morgane Revel, Procureur de la République, avait requis 8 mois de prison avec sursis, l'interdiction définitive d'exercer cette fonction et une inéligibilité de 5 ans à l'encontre du prévenu.


Le tribunal a finalement condamné partiellement le lieutenant-colonel Delhomme, le déclarant coupable de harcèlement envers deux des 4 pompiers plaignants et le condamnant à 6 mois d'emprisonnement intégralement assortis du sursis, à une interdiction d'exercer pendant une période de 5 ans et à la privation de son droit d'éligibilité pendant une durée d'un an. Le prévenu devra également versé la somme de 3000 euros au titre du préjudice moral à chacune des victimes. Le lieutenant-colonel a été relaxé du chef de harcèlement envers les deux autres pompiers, « les pièces présentes dans le dossier comme preuve de ce harcèlement n'étant pas suffisantes ».


Maître Ahmed Harir, Avocat d'Eric Delhomme, réagissait à cette condamnation


Une interview est disponible pour cet article


Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte