Connexion | Créer un compte

Rethel : Il percute un homme de plein fouet en voulant faire peur à son ex compagne, le chauffard condamné à 3 ans de prison

09/09/2019 14:06

justice13

Nicolas, 31 ans, était jugé le 2 septembre dernier devant le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières pour blessures involontaires par conducteur de véhicule, avec plusieurs circonstances aggravantes.

Le 21 juin 2014, peu après minuit, les services de gendarmerie étaient appelés à intervenir sur la commune de Rethel pour un accident de la circulation. Sur place, un homme est au sol, dans un état critique, mais le conducteur a pris la fuite.

Ce soir-là, voyant son ancienne compagne avec son nouveau compagnon et sa petite fille qu'il avait du mal à voir depuis leur séparation, alors qu'il circulait en voiture, il aurait dans un premier temps insulté le tout jeune couple avant de faire demi-tour et d'accélérer en faisant crisser les pneus, se dirigeant dangereusement vers le groupe qui se trouvait sur le trottoir.

Son ancien beau-frère avait alors jeté une batte de base-ball dans le pare-brise du véhicule afin de le faire dévier de sa trajectoire. Le prévenu avait alors donné un coup de volant et foncé sur un homme qui s'était posté au milieu de la route en faisant de grands signes afin de l'obliger à s'arrêter, le percutant de plein fouet.

Le prévenu se présentait finalement le jour-même à la gendarmerie, et expliquait, contrairement aux témoignages des témoins, avoir dévié sous le choc de la batte sur son véhicule mais disait également ne pas avoir vu la victime. Cette dernière, dont le pronostic vital était engagé, avec des chances de survie estimées très faibles, est aujourd'hui, et ce depuis l'accident, prise en charge dans un institut médicalisé, avec un taux d'infirmité permanente de 90% : « Vous avez fait de cet homme un légume ! » clamait Maître David Meunier, l'avocat de l'épouse de la victime et de ses enfants.

Le tribunal l'a finalement condamné à 3 ans d'emprisonnement, dont un avec sursis et accordé une provision de 60 000 euros à la victime, en attendant l'audience sur intérêts civils qui se tiendra le 18 décembre prochain.


Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte