Connexion | Créer un compte

Ouverture prochaine à Charleville-Mézières d'un café-librairie associatif, Chez Josette

12/08/2019 08:10

JosettA (002)

Un café-librairie associatif, Chez Josette, ouvrira bientôt ses portes à Charleville-Mézières, à l'initiative d'un collectif de 15 personnes réunies en association, l'association API (Ardennes Initiative Populaire).

L'idée est venue de l'absence d'un certain nombre de fonds de livres à Charleville, puisqu'un grand nombre de livres sont complètement absents des librairies, notamment des livres d'éditions indépendantes.

Le collectif a donc eu la volonté de créer un lieu où ces livres sont disponibles et, puisqu'il est aussi difficile de vendre des livres dans les Ardennes, de créer par la même occasion un lieu convivial où l'on puisse y trouver autre chose que des bouquins, d'où l'idée de café-librairie.

Ferdinand, bénévole au sein du collectif « Chez Josette » revient au micro de Radio 8 sur l'atmosphère générale du Café-Librairie Chez Josette

Mais Chez Josette, ce ne sera pas qu'un café-librairie. Ce sera également un lieu pour animer des ateliers, en fonction des demandes (bricolage, couture, poésie, jardinerie, etc...), un lieu où réunir le tissu associatif local centré sur le livre, qui permette d'organiser des conférences, débats, projections...

Écoutons à nouveau Ferdinand à ce propos

Un événement par semaine sera organisé, avec débat, autour d'un livre, d'un film, d'une association locale ou d'une thématique particulière en s'appuyant sur des livres ou associations locales pour faire des liens.

Chez Josette ouvrira ses portes le 14 septembre, 3-5 rue de l'Arquebuse, à Charleville, avec la venue d'intervenants dès les premières semaines : une troupe de théâtre viendra pendant le Festival des Marionnettes, la Compagnie La Tête dans le Sac, déjà venue à plusieurs reprises sur le Festival et Michel Pinson et Monique Pinson-Charlot, plus communément appelés les Pinson-Charlot, sociologues spécialistes des études sociologiques sur la richesse, viendront en octobre parler de la mémoire des luttes de la sidérurgie à Nouzonville, Michel Pinson en étant originaire.

Avec ce projet évalué à 80 000 euros, ce qu'il manque au collectif aujourd'hui, c'est encore un peu d'argent. Une cagnotte est d'ailleurs en ligne en tapant dans votre barre de recherche Chez Josette Charleville, afin de participer et de devenir automatiquement adhérent de l'association, mais aussi encore un peu d'énergie. Le collectif est donc ouvert aux rencontres et aux nouveaux bénévoles qui auraient envie de s'impliquer dans ce beau projet.

Chez Josette a désormais son site internet : chezjosette.org

Contact : contact@chezjosette.org


Deux interviews sont disponibles pour cet article


Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte