Connexion | Créer un compte

Une usine ardennaise devant le tribunal pour blessures involontaires défaut de sécurité d'un de ses équipements

13/05/2019 19:20

justice07

La société FECR Production, usine spécialisée en estampillage, matriçage et usinage, était mise en cause ce lundi devant le tribunal dans le cadre de deux procédures : une pour mise à disposition de travailleur et d'équipement de travail ne permettant pas de préserver sa sécurité, une autre pour blessures involontaires par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence dans le cadre du travail.

Le 21 octobre 2015, les gendarmes étaient appelés à intervenir sur la commune de Nouzonville, au sein de la société FECR Production, pour un accident du travail. Sur place, la victime présentait une plaie importante au niveau du pectoral gauche et il était déjà pris en charge par les pompiers présents sur les lieux.

L'accident avait eu lieu sur une fraiseuse d'usinage à grande vitesse, protégée par un caisson transparent. Son accélération prononcée et le jeu important de la broche aurait fait éclater la pièce usinée, projetant un disque incandescent sur la victime qui venait d'intervenir dessus.

La victime expliquait à l'inspectrice du travail avoir remarqué qu'il y avait du jeu dans la broche et avoir fait remonté le problème à sa direction une quinzaine de jours avant, mais aussi que les sécurités de la porte transparente avaient été court-circuitées dès les premières utilisations de la machine, fait que contestait vivement le gérant de la société à la barre du tribunal, assurant ne pas avoir été au courant de ces anomalies.

L'enquête révélait 31 points de non-conformité de la fraiseuse. Le rapport de l'inspection du travail attestait que ces non-conformités étaient responsables de l'accident du travail.

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 17 juin prochain.

Rédigé par

Commentaires

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez Vous connecter or Créer un compte